Critique : Liens de Sang (tome 1), Callie J.Deroy

liens-de-sang,-tome-1-4257152-250-400Edition : Erato-Editions
Prix : 15,99 €
Nombre de pages : 430
Genre : bit-lit
Note : 17/20

Résumé : Si emménager dans un pays étranger est déjà une aventure, celle que s’apprête à vivre Julia va bouleverser sa vie. Profondément, intensément, irrémédiablement.
Ils existent, elle le sait. Mais si elle a passé sa vie à les imaginer, elle n’en a jamais rencontré. Jusqu’à aujourd’hui.
Elle devrait les fuir, Ils devraient la haïr. Mais à Lakewood, les choses ne vont pas se passer comme prévu. Car Julia est hors du commun. Andrew, Daniel et Lizzie vont vite s’en apercevoir.
Entre désir, amour et rivalité, certains choix seront difficiles à faire, et auront des conséquences aussi douloureuses qu’irréversibles.
Jusqu’où Julia sera-t-elle prête à aller pour protéger les liens qui l’unissent à ceux qu’elle devrait craindre par-dessus tout ? Eux, des vampires…

Ce livre est tout simplement un véritable bijou ! Cela faisait déjà quelques temps que je désirais lire ce premier tome sans en avoir eu l’occasion. Mais voilà, c’est chose faite à présent et quelle joie !

Je termine ce livre avec la boule au ventre… J’aurais aimé que ma lecture dure tellement plus longtemps. J’ai donc tenté de le lire lentement, en prenant mon temps… J’ai échoué. Au fil des pages, au fil des mots, il en faut peu pour être totalement hypnotisé par cet ouvrage formidable !

Julia est une jeune femme tout ce qu’il y a de plus normal. Mais depuis des générations, dans sa famille, l’on vit avec une certitude : les vampires existent. Sans en avoir jamais rencontré, Julia est également consciente de cela. Suite à son retour à Lakewood, elle sera confrontée à trois d’entre eux. Cependant, loin d’être farouches et agressifs à son égard comme ils le sont habituellement envers les autres humains, Lizzie, Andrew et Daniel vont se montrer tout à fait agréables, voire sociables. Etonnant, n’est-ce pas? Et tout comme eux, vous vous demanderez… Pourquoi?

Lorsque j’ai débuté ma lecture, je ne pensais pas autant apprécié les personnages. Et pourtant, petit à petit, j’ai appris à les connaître, je me suis attachée à eux (bénit soit le pouvoir des écrivains) et j’ai même pleuré à de nombreuses reprises. Puis, je me suis dit qu’il serait peut-être temps d’apprendre à lire tout en ayant les yeux complètement embués. Callie, si vous me lisez, grâce à vous, j’ai dû débuter cet apprentissage au fil de vos mots. Sinon, je n’aurais jamais pu terminer votre ouvrage, haha ! (Serais-je sensible? Pas le moins du monde.)
J’ai donc beaucoup apprécié la légèreté de Julia, son enthousiasme, sa joie de vivre constante et, contrairement à ce que certains pourraient penser, tout cela est loin de la rendre agaçante. En ce qui concerne les autres personnages, comme dit précédemment, je les ai également beaucoup appréciés ! Plus particulièrement Lizzie qui m’a beaucoup fait penser à Alice de Twilight. 🙂 J’adorerais connaître une femme telle que Lizzie ! Quant à ses deux frères, Andrew et Daniel, j’ai aimé leur rivalité quotidienne et cet amour fraternel (quasi) indestructible qui les lient.

Je rajouterai simplement que si vous appréciez les histoires de vampires hors du commun et originales (car il faut bien avouer que cela manque énormément de nos jours), ce livre est à lire et cela le plus rapidement possible ! Pourquoi? Figurez-vous que le deuxième tome sort à la rentrée ! Et en ce qui me concerne, je compte bien tout faire pour tenter de me le procurer !

Un dernier petit mot pour Erato-Editions et l’auteure, Callie J.Deroy ! Merci pour votre confiance ainsi que pour cette collaboration m’ayant permis de découvrir cet ouvrage fabuleux ! Un nouveau coup de coeur ❤ !

Citations : 

  • Ne crois pas ça. C’est dans notre nature de mépriser les humains. Avec les autres, on ne peut pas passer outre. Tu ne nous fais pas planer, comme tu dis. C’est juste que ça nous permet d’oublier que tu es… humaine, justement. Mais nos raisons ne se résument pas à ça.
  • Alors elle les supplia. Elle les supplia de ne pas l’abandonner, de ne pas la laisser affronter ça toute seule. Ils refusèrent obstinément. Elle pleura des heures durant. Elle leur promit qu’ils formeraient une famille, qu’ils ne seraient jamais seuls. Que mieux valait ce genre d’existence qu’aucune. Ils furent touchés par la détresse de celle qui avait partagé leurs jeux d’enfant. Elle avait tant besoin d’eux…
  • C’est sa dernière porte de sortie, la seule et unique solution pour ne pas devenir complètement folle. Elle fait disparaître la douleur et le chagrin, mais aussi l’amour, la joie, l’espoir… tous ses sentiments s’évaporent. C’est comme si elle mourait de l’intérieur. Elle tiendra sa promesse coûte que coûte. Elle oubliera tout, même si cela signifie oublier pourquoi la vie vaut la peine d’être vécue. C’est terminé. À partir de maintenant, elle ne laissera plus personne la faire souffrir. Jamais.
  • – Elle est courageuse, entière, belle. Même… plus que belle, parce que sur son visage se lisent toutes les jolies choses qu’elle a à l’intérieur. Elle rayonne… Il n’y a rien de faux en elle, rien de calculé… Quand elle sourit, j’oublie toutes les horreurs qui ont fait ma vie pendant plus de deux cents ans.
    Il se tait une seconde et soupire.
    – Et… elle a les yeux les plus incroyables du monde. Lumineux, sincères. Quand elle me regarde, je me sens… mieux. Elle éclaire tout sur son passage. Il n’y a absolument rien que je ne changerais chez elle, pas même son caractère impétueux. Depuis que je l’ai rencontrée, tout est vide quand elle n’est pas là. Il n’y a plus rien d’autre qu’elle…

Interview :

  • Cette idée de roman vous trottait-elle depuis longtemps en tête?

Cette histoire spécifiquement, non. Mais celle d’écrire, oui. J’adore ça depuis toute jeune, depuis le collège et l’époque des rédactions. J’avais déjà commencé plusieurs histoires, sans jamais les mener bien loin… Et puis un jour, j’ai ouvert mon logiciel de traitement de texte et j’ai entamé l’écriture de ce qui deviendrait Liens de sang, en pensant que, comme à chaque fois, j’allais rapidement abandonner. Comme vous pouvez le deviner, ça n’a pas été le cas… J’ai écrit ce qui me passait pas la tête, sans réfléchir, car j’étais persuadée que personne d’autre que moi ne lirait l’histoire de Julia. Jamais je n’aurais pensé qu’elle deviendrait un livre !

  • Vos personnages ont-ils été inspirés par des personnes de votre entourage? Julia n’aurait-elle pas quelques similitudes avec votre propre caractère?

Les personnes de mon entourage, tout comme mon histoire personnelle, n’ont pas vraiment de rapport avec les personnages et les événements de mon livre, en tout cas pas de manière directe. Je dirais plutôt que j’ai « pioché » dans ma sensibilité et dans mon expérience de vie (même si ma vie  n’a rien à voir avec la leur, et heureusement !), pour essayer de leur donner une âme, une consistance. Ils ont leurs défauts, leurs fêlures, une façon différente d’appréhender l’existence. Je pense qu’ils sont tous « humains », aussi vampires soient-ils.

Quant à Julia, elle vivait déjà depuis longtemps dans un coin de ma tête, sans même que j’en ai réellement conscience. Avec le recul, j’ai réalisé qu’elle était déjà l’héroïne des toutes les histoires que je me plaisais à imaginer ! Je ne me suis posé aucune question, en commençant l’écriture de Liens de sang. C’était elle et pas une autre. Est-ce qu’elle me ressemble ? Oui, par son côté impulsif et sa sensibilité. Mais comme pour tous les autres, elle est bien plus « elle » que « moi ».

  • Avez-vous votre petite préférence pour l’un de vos personnages (outre Julia bien sûr)? Si oui, pourquoi?

Au risque de vous donner l’impression d’aller vers la facilité, non, je n’ai pas de préférence. Je les aime tous ! Et oui… ^^

J’ai imaginé chacun de mes personnages avec la même application et avec le souci de les rendre  aussi crédibles et « vivants » que possible. Je me suis demandé quel genre d’amie j’aimerais avoir, quel type de personne pourrait me toucher, pour quel homme je pourrais craquer… Pas pour les rendre parfaits (ils sont loin de l’être!), mais pour trouver un équilibre entre leurs qualités et leur défauts, entre leur forces et leurs faiblesses. Ils comptent tous, chacun à leur manière. Aucun d’eux n’est « bâclé », ou, pire, purement décoratif.

  • En tant qu’auteur, n’éprouviez-vous pas de la tristesse à faire subir certains événements à vos personnages (je n’en parlerai pas sur le blog mais comme par exemple la tentative de suicide d’Andrew)?

Bien sûr ! J’ai souffert avec eux, aimé avec eux, rit avec eux… Leur vie a été la mienne pendant tout le processus de rédaction. Je me suis forcée à ne pas brûler les étapes, même s’il y a certaines scènes que j’avais plus envie d’écrire que d’autre. Je voulais grandir et mûrir avec eux, parce que je pense qu’il n’y a que comme ça qu’on peut tomber « juste ». Entre le début et la fin de l’histoire, ils ont beaucoup changé. J’avais besoin de passer chaque étape dans l’ordre, à leurs côtés, pour mieux ressentir leur évolution, leurs sentiments. Alors les mettre dans des situations délicates (voire  catastrophiques !) était proche du déchirement, pour moi ! Mais quel serait la valeur d’une vie, la valeur de l’amour, si tout était simple et sans aucune difficulté ? C’est souvent dans ce qu’il y a de plus douloureux que se révèlent les plus jolies choses. Pour Julia comme pour tous les autres.

  • Que pouvez-vous nous dire concernant le deuxième tome?

Et bien que mes héros ne sont pas au bout de leurs peines ! De nouveaux personnages vont faire leur apparition et les pousseront dans leurs retranchements. Ils feront ressortir ce qu’il y a de pire en certains d’entre eux, révèleront leur part d’ombre. Ce tome est plus sombre que le précédent et je crois pouvoir dire qu’il faut s’attendre à tout ! Rien n’est jamais acquis…

De grands combats attendent Julia, beaucoup de peine et de déceptions également. Ainsi que quelques révélations surprenantes…

  • Combien d’ouvrages comportera cette saga?

La saga comptera trois tome, mais il faudra attendre pour le dernier, car j’ai d’autres projets à mener à terme avant cela. Ceci dit je vous rassure, la fin du deuxième tome n’est pas comme celle du premier : pas de suspens intenable ^^ J’ai lancé quelque chose, certes, mais on peut tout de même y voir une sorte de fin.

En fait, le troisième tome se déroulera bien après la fin du deuxième. Ceux qui le liront  comprendront certainement ce que je veux dire…

 

Le petit mot de l’auteure  ❤

Cally, merci beaucoup de m’avoir permis de réaliser cette interview. Merci pour ta gentillesse et ton enthousiasme également, ce fut un vrai plaisir ! Et merci à ceux qui liront ces quelques lignes, ainsi qu’à tous ceux qui ont découvert ou qui découvriront l’histoire de Julia. En vérité, vous êtes la « vraie vie » de Liens de sang.

À très bientôt j’espère.

Callie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s